Le pelage des chiens plus propre que la barbe

Le pelage des chiens plus propre que la barbe

La propreté de la barbe remise en question

Qu’est ce qui est le plus propre : un chien ou une barbe ?
Une étude menée en Suisse révèle que le plus propre, c’est le chien.
Selon la BBC, des chercheurs de la clinique Hirslanden ont comparé des prélèvements effectués sur des barbes et les cous de chiens. Les bactéries présentes sur la barbe de 18 hommes, âgés de 18 à 76 ans, et du cou de 30 chiens ont été examinées.

L’étude révèle que chaque homme compte un grand nombre de bactéries dans sa barbe. Des bactéries plus nombreuses que celles identifiées sur le pelage des chiens !
Seulement 23 des 30 chiens en ont à peu près autant. Les autres chiens ont des niveaux de bactéries moyens à faibles. L’étude montre aussi des résultats inquiétants : 7 des hommes ont assez de bactéries pour provoquer des pathologies ! Ces résultats ont été trouvés par inadvertance, rapporte la BBC. Les chercheurs essayaient en fait de déterminer si les chiens peuvent transmettre des maladies à l’homme au contact de leur pilosité faciale.

Toujours des bactéries

Ces résultats font écho à un autre étude réalisée par un laboratoire spécialiste des bactéries pour le Magazine de la santé. Celle-ci montre que la barbe contient autant de bactéries qu’une cuvette de toilettes. Alarmant, non ?
Pas tellement, au final, parce-que les bactéries sont partout, et elles contribuent même, pour certaines, au bon fonctionnement de notre organisme. Dans le corps humain par exemple, près de cent mille milliards de bactéries contribuent à notre bonne santé. Ceci en transformant ce que nous ne savons pas digérer. Certaines synthétisent la vitamine K, qui favorise la bonne coagulation du sang et solidifie notre ossature.

La barbe a ses avantages

Bon, on voit quand même qu’une barbe peut potentiellement rendre son porteur malade. D’où l’intérêt de l’entretenir, surtout si elle est fournie ! Notre article 8 conseils pour entretenir sa barbe vous donnera peut-être quelques idées pour ne pas en arriver là.

Après, la barbe a certains avantages. Parmi eux, celui de rendre son porteur moins sensible aux bactéries, et de rendre les risques de cancer de la peau plus faibles. C’est une étude scientifique australienne parue en 2012 qui a posé ça. Les poils font barrière aux rayons UV. Et les poils longs, logiquement, fournissent une meilleure protection que les poils courts.

En pratique, les chercheurs ont évalué la protection fournie par les poils du visage en fonction de la position du soleil et de la longueur de la barbe. Bien évidemment, l’expérience n’a pas été menée sur des êtres humains. 

Ses auteurs ont installé des mannequins en plein campus universitaire, couverts de capteurs sensibles aux UV. Le poil ne poussant pas sur le visage de mannequins en plastique, on les a équipés de barbes synthétiques.
Trois modèles ont été testés : l’absence de barbe, la barbe courte – 4 cm – et la barbe longue. Les rayonnements reçus étaient identifiés à différents points du visage. Les résultats ? Les poils de la barbe, même courts, diminuent la quantité d’UV qui atteignent la peau. Ils procureraient un indice de protection solaire compris entre 2 et 21, selon la position du soleil. La barbe la plus longue diminue davantage l’impact des UV.

À relativiser

Il s’agit, rappelons-le, de barbes synthétiques. Elles ne sont donc pas composées de la même manière que de vraies barbes, et ne contiennent pas de kératine présente sur les poils par exemple. Le poil a-t-il une capacité d’absorption plus importante ?

On sait que les rayons du soleil traversent moins facilement le noir, alors qu’en est-il d’une barbe blonde, ou blanche ? On ne le sait pas, car les mannequins ont été affublés d’une pilosité faciale brune. La protection solaire fournie par la barbe peut-elle varier en fonction de sa couleur ?

Deux modèles de barbes différents ont été étudiés, impossible donc de détecter à partir de quelle longueur on observe un effet protecteur. Une barbe de trois jours, ça suffit ?
En tout cas, la barbe semble ralentir le vieillissement de la peau. Alors barbez-vous ! Utilisez quand même votre crème solaire, hein.
Sources : 20 minutes, RTL, cbs 12, Inra, france.tv, Futura-Sciences.

Laisser un commentaire

Fermer le menu